Paris immobilier 2020 : une année de plus de hausse des prix ?
Linkedin-png
Contact
Contact : +33 (0)6 33 36 45 95 - [email protected]
Facebook chasseur immobilier Twitter chasseur d'apppartement Instagram-blanc Pinterest-en-blanc
+33 (0)6 33 36 45 95
Chasseur-immobilier-paris FNCI-chasseur-immobilier
Youtube Professionnel-de-l'immobilier-certifié-Galian 5 Rating Google Peter Jorgensen Consulting
Rating Google

Paris immobilier 2020 : une année de plus de hausse des prix ?

Financial Times
Membre de la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers
Assurance en Responsabilité Civile Professionnelle et garantie financière Galian
NOS REFERENCES
Nous contacter
06.33.36.45.95
Où-acheter-à-Paris
TOUS NOS ARTICLES
A lire également
Estimation immobilière (2) FNCI Estimation-immobilière-2 Galian-chasseur-d-appartement-Peter-Jorgensen-Consulting Frais de notaire
Durée de lecture : 5 minutes
Prix immobilier Paris
NOS SERVICES DE CHASSEUR D'APPARTEMENT
Après une année immobilière folle avec une hausse des prix avoisinant les +7% à Paris, qu’en sera-t-il en 2020 ? Dans cet article Paris immobilier 2020, nous allons vous présenter nos perspectives d’évolution du marché compte tenu des indicateurs immobiliers actuels et de notre vision en tant que chasseur d’appartement à Paris.

DES TAUX TOUJOURS BAS MAIS DES CONDITIONS DE CRÉDIT QUI SE RESSERRENT À PARIS

Les taux immobiliers restent encore très avantageux. Ainsi, il est aujourd’hui possible d’emprunter sur 20 ans à un taux hors assurance proche de 1% (voir les taux par durée). N’oublions pas qu’il y a 5 ans, les taux sur la même période étaient proches de 2.5%. Selon les derniers indicateurs, la hausse des taux n’est pas encore prévue pour 2020 mais elle ne sera en aucun cas un frein pour les acquéreurs de biens immobiliers à Paris souhaitant accéder à la propriété. Et contrairement aux idées reçues, même en cas de hausse des taux, la demande risque de repartir de plus belle. En effet, les acquéreurs voyant dans cette potentielle hausse une perte d'opportunité d'emprunter à taux bas.

Ce qui est plus inquiétant c’est le comportement des banques face au crédit immobilier. À la suite de nombreux échanges avec des courtiers en prêt immobilier, une tendance pouvant faire ralentir le marché commence à se dessiner. En effet, face à l’augmentation des prix, certaines banques n’acceptent plus de prêter à un acquéreur si le prix du bien convoité est très nettement supérieur à sa valeur de marché. Ainsi, de plus en plus de banques demandent l’intervention d’experts pour valoriser les biens que les emprunteurs souhaitent acheter avant de donner leur accord pour un prêt. De plus en plus d’emprunteurs se voient donc refuser leur prêt pour cette raison.

Le deuxième élément pris en compte par les banques est le montant de l’apport. En dessous de 10% d’apport, les prêts accordés par les banques sont de plus en plus refusés. Les prix étant élevés à Paris, notamment ceux des appartements familiaux avec 3 chambres avoisinant 1 500 000€, sans avoir mis d’agent de côté ou sans compter sur une succession ou un apport familial, il sera de plus en plus difficile, voire impossible, notamment pour les primo accédant, d’accéder à la propriété.

Enfin, pour compenser leurs marges en forte baisse à la suite de la baisse des taux, les banques se livrent une lutte acharnée pour capter de nouveaux clients en baissant toujours plus leurs taux. Toutefois, le Haut Conseil pour la Stabilité Financière suit de près ce comportement des banques et pourrait leur imposer de réduire le nombre de crédit octroyés ou limiter l'offre de crédit à taux bas ce qui pourrait avoir un impact fort sur les prix de l’immobilier.

TOUJOURS UN GRAND NOMBRE D'ACQUÉREURS MAIS JUSQU'À QUAND ?

La demande à Paris reste toujours très forte malgré des prix particulièrement élevés. Ce constat est confirmé par une demande en constante augmentation de nos services de chasseur immobilier mais aussi par la rapidité à laquelle se vendent les biens de bonnes qualités. En effet, pas plus tard que la semaine dernière, un appartement familial que nous avons visité pour l’un de nos clients dans le 17ème arrondissement de Paris à un prix de 1 224 000€ pour 102m² a été vendu dans la journée au prix. Il est à noter que ce bien était exceptionnel car il se composait de 3 belles chambres, d’un séjour avec cuisine US de 32m², d’une salle de bain, d’une salle d’eau et de 2 WC. Pour couronner le tout, il était situé au 3ème étage avec ascenseur, dans une bonne copropriété et avait été rénové par un architecte. Les agents immobiliers avec qui nous travaillons et qui nous alimentent en biens off-market nous confirment cette tendance.

Dans le même temps, de plus en plus d’acquéreurs font appel à nos services pour des biens de bonne qualité mais ne sont pas en mesure de payer plus de 10 000€/m² malgré des niveaux de rémunération élevés. Pour cette typologie d’acquéreurs, ayant souvent une vie sociale riche, il est normal de vouloir se loger dans un appartement permettant de recevoir 6 à 8 personnes (donc double séjour), de disposer de 3 ou 4 chambres, à un étage élevé pour la lumière et un ascenseur pour monter les courses de la famille. Malheureusement, ce type de biens, notamment dans les quartiers prisés, se vendent souvent bien au-delà de 10 000€/m².

La question est de savoir combien d’acquéreurs disposent encore des moyens financiers leur permettant de s’offrir des biens aussi chers ? Selon nous, cette demande devrait se tarir en 2020. Si tel est le cas, il serait normal de voir les prix répartir à la baisse. Cependant, l’offre de biens ayant tendance à diminuer, les prix risquent de poursuivre leur hausse. Donc l’un dans l’autre, nous estimons que les prix vont encore progresser mais plus lentement qu’en 2019.
Décembre 2019

L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER À PARIS DEVRAIT S'ACCÉLÉRER EN 2020

L’immobilier restera en 2020 une valeur refuge et un placement à long terme pour la retraite.

Dans un contexte d’instabilité politique et financière et de taux bas, de nombreux acquéreurs préfèrent investir dans la pierre que dans des supports financiers sujets à un risque fort de perte en capital. De plus, l’immobilier offre l’avantage de l’effet de levier par le crédit ce qui n’est pas forcément le cas pour les produits financiers (excepté les SCPI adossés à…l’immobilier). Nous observons donc depuis quelques mois une demande de plus en plus forte en investissement immobilier à Paris. Même si les taux de rendement brut sont très faibles (de l’ordre de 2.5% à 3%), les investisseurs préfèrent jouer la hausse du capital et placer leurs économies sur un marché ou le risque de demande locative est faible et sur lequel leur investissement financier pourra se transformer en futur logement pour leurs enfants étudiants.

Le deuxième facteur est lié aux retraites. En effet, les perspectives d’une retraite dorée s’éloignent de plus en plus pour les jeunes générations. Investir dans l’immobilier est le meilleur moyen pour eux de se constituer un capital qu’ils pourront éventuellement revendre, passé l’âge de leur retraite.

Ces deux facteurs risquent donc de continuer à faire flamber les prix des petites surfaces qui se vendent déjà aujourd’hui à prix d’or. Le choix de la localisation et la qualité de la copropriété seront donc les deux principaux critères à prendre en compte pour ce type d’acquisition. En qualité de chasseur d’appartement, nous pouvons bien sûr vous aider dans ce type de recherche.

IMMOBILIER DE LUXE : NOUS TABLONS SUR UN RALENTISSEMENT DE LA HAUSSE DES PRIX

Nous observons depuis quelques mois une augmentation d’annonces de biens à plus de 2M€.

A titre d’exemple, dans notre outil de veille produit nous servant dans le cadre de nos chasses immobilières, nous dénombrons dans seulement 6 arrondissements de Paris à savoir le 6ème, le 7ème, le 8ème, le 17ème, le 16ème et le 9ème, plus de 2300 biens à la vente. L’offre ne manque donc pas ! En revanche, dans ce panel très large, beaucoup de biens sont de qualité moyenne mais s’affichent à des prix parfois exorbitants, entre 10 et 15% au-dessus de leur valeur de marché. Il est donc actuellement très facile de se faire avoir et de surpayer un bien immobilier de luxe. Dans notre accompagnement en chasse immobilière de luxe, notre rôle est également d’estimer ces biens sur lesquels nos clients souhaitent se positionner. Il n’est pas rare aujourd’hui de négocier plusieurs centaines de milliers d’euros sur ces produits. Toutefois attention ! Tous les produits ne sont pas logés à la même enseigne. Si le produit est de très bonne qualité, il peut encore se vendre en moins de 72h, à un prix très nettement supérieur au marché. Ce type de vente est qualifié de vente Flash par les agents immobiliers. A titre d’exemple, Barnes estime qu’il terminera l’année sur 180 ventes flash pour 2019 ce qui est très important pour l’immobilier de luxe.

Malgré ces constations, nous estimons que la demande reste encore assez forte sur ce type de produits mais qu’elle ne sera pas suffisante pour écouler les stocks. Les vendeurs trop gourmands devront donc revoir leurs prix à la baisse ce qui mettra un frein à la hausse.
Chasseur-immobilier-Paris-Peter-Jorgensen-Consulting

LE RISQUE DE BULLE IMMOBILIÈRE À PARIS EST À ÉCARTER

Comme nous l’expliquons en détail dans notre article les risques de l'éclatement d'une bulle immobilière à Paris, nous estimons que l’éclatement d’une bulle immobilière à Paris en 2020 est à écarter. Nous tablons davantage sur un ralentissement de la hausse des prix plutôt que sur une forte baisse des prix. En effet, seul un choc économique ou politique pourrait être à l’origine d’un éclatement de bulle immobilière. Tous les autres indicateurs étant « mous », nous ne voyons pas comment les prix à Paris pourraient baisser fortement sauf en cas de crise économique pire qu'en 2008.
Bilan Paris immobilier 2020 :
Nous estimons une hausse de 4%
Paris-immobilier-2020
Rédaction : De Peter Jorgensen