Réseaux sociaux
Plan du site
Facebook Twitter Pinterest Linkedin
Références
Instagram CEFLU SFAF
Membre de la FNCI
Contact
Nous sommes membre du bureau de la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers
Contact : +33 (0)6 33 36 45 95 - [email protected]
Facebook chasseur immobilier Twitter chasseur d'apppartement Linkedin-png Instagram-blanc Pinterest-en-blanc
+33 (0)6 33 36 45 95
Chasseur-immobilier-paris FNCI-chasseur-immobilier Galian-chasseur-d-appartement-Peter-Jorgensen-Consulting MMA-logo Ma-Formation-immobilière Youtube

Faut-il systématiquement négocier un bien immobilier ?

Ma Formation Immobilière - centre de formation Financial Times
Membre de la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers
Co-gérant et formateur d'un organisme de formation immobilière
Assurance en Responsabilité Civile Professionnelle et garantie financière Galian
NOS REFERENCES
Restez toujours informés des dernières actualités immobilières
INSCRIPTION BLOG
Où-acheter-à-Paris
TOUS NOS ARTICLES
Articles récents
Estimation immobilière (2) FNCI Estimation-immobilière-2 Galian-chasseur-d-appartement-Peter-Jorgensen-Consulting
Estimer un bien n’est pas chose facile. Pourtant, il s’agit du critère N°1 pour mener efficacement une négociation. En effet, si vous négociez le prix d’un bien correctement valorisé, un autre acquéreur plus averti fera une offre au prix et le bien vous passera sous le nez (je suis sûr que cela est déjà arrivé à bon nombre d’entre vous). De la même manière, si vous utilisez comme argument de négociation des critères n’ayant que peu d’impact sur le prix, votre force de négociation sera faible. La négociation est une forme de bras de fer ou finalement, tous les joueurs doivent avoir l’impression d’être gagnants. Pour optimiser la négociation, vous allez donc devoir prouver au vendeur non pas que son prix est trop élevé mais plutôt que votre offre est très belle au regard des atouts et des défauts que présente son bien.

Toutefois, sans une estimation précise, vous risquez de naviguer à vue et faire échouer votre négociation. L’estimation est, contrairement aux idées reçues, un exercice difficile. Pour réaliser une bonne estimation, il est important de déterminer la qualité du bien (exercice souvent le plus difficile pour les novices), les prix du marché au plus près du bien à estimer, les tendances des attentes des acquéreurs et leur comportement actuel sur le marché, l’état d’esprit du vendeur… . Rajoutez à cela des méthodes de calcul de prix qui diffèrent selon le produit visé (investissement locatif, bien familial, maison, ...). Tout ceci se calcule et ne sort pas du chapeau. Mais l’estimation ne s’arrête pas là. En plus de sa valeur intrinsèque, un bien présente une valeur subjective liée aux émotions qu’il génère et là, même un professionnel peut s’y perdre.
Une fois cette étape passée, et seulement à la suite de cette première étape, vous pouvez vous lancer, ou pas, dans la négociation.
Rédacteur Peter JORGENSEN (chasseur immobilier à Paris) : www.peter-jorgensen-consulting.com)
Frais de notaire
Durée de lecture : 3 minutes
ETAPE 1 : IL EST IMPORTANT D'ESTIMER AVEC PRÉCISION LE PRIX DU BIEN IMMOBILIER
SOLUTION N°1 : LE PRODUIT EST CORRECTEMENT VALORISÉ, NE NÉGOCIEZ PAS ET SIGNEZ TOUT DE SUITE !
Prix immobilier Paris
A lire aussi : "5 conseils pour choisir un chasseur d'appartement"
Assistance rédactionnelle : https://www.cumfide-traduction.com/

Il est fréquent d’entendre « ce bien nécessite des travaux donc je vais le négocier ! ». Grave erreur ! Pour négocier un bien immobilier de façon optimale, de nombreux paramètres entrent en jeu. Contrairement aux idées reçues, un bien immobilier que vous négociez de manière systématique peut vous passer sous le nez. Avant de vous lancer dans une négociation, vous allez donc devoir analyser le bien sous toutes ses coutures, au-delà même de son état. Donc, voici quelques conseils d’un chasseur d’appartement dont l’un des rôles est de négocier un bien immobilier qu'il a détecté pour le compte de son client acquéreur.

Si le bien est correctement valorisé et que l’appartement vous plait, vous ne devez avoir aucune hésitation. Il faut dans ce cas faire une offre au prix le plus vite possible. Pourquoi ? Si le bien répond aux critères de la majorité des acquéreurs et s’il est bien valorisé, notamment à Paris, la probabilité que plusieurs offrent concurrentes tombent en même temps est très forte. Dans cette situation, la négociation ne portera plus sur le prix mais sur le fait de faire passer votre offre avant les autres. Dans le cadre de nos négociations, nous sommes régulièrement confrontés à cette problématique. Le fait de passer par un chasseur d’appartement est un argument de poids, au-delà de la qualité de votre financement, car un chasseur a normalement validé en amont votre plan de financement et le fait de passer par ses services montre votre motivation , ce qui est un gage de sérieux pour le vendeur. De plus, dans le cadre d’une négociation avec une agence immobilière, le fait de négocier de pro à pro est pour l’agence le gage d’une négociation cohérente et structurée. Enfin, le fait que l’acquéreur passe par un chasseur est pour le vendeur un gage de sérieux de l’acquéreur.
SOLUTION N°2 : LE PRIX DU BIEN EST LÉGÈREMENT SURVALORISÉ, PRENEZ LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR AVANT DE NÉGOCIER
Si le bien est légèrement survalorisé, le choix de négocier le prix, ou pas, dépendra de votre intérêt pour le produit et de la tension du marché. Il faut toujours avoir à l’esprit qu’une négociation comporte une part de risque. Le risque de se faire doubler par un autre acquéreur pour quelques euros. Dans ce cas, les questions à vous poser sont les suivantes :

  • Est-ce que la probabilité de retrouver le même bien est forte ou quasi nulle ?
  • Est-ce que j’ai les moyens financiers de payer cette survalorisation et son impact sur mon plan de financement est-il vraiment considérable ?
  • Est-ce que je vais regretter ce bien ?

En répondant à ces questions, vous serez en mesure de savoir si vous voulez négocier ou pas. Mais là, nous ne pouvons pas vous aider. 
SOLUTION N°3 : LE PRIX DU BIEN EST NETTEMENT SURVALORISÉ, ENGAGEZ LA NÉGOCIATION DU BIEN IMMOBILIER
Soit l’argent n’est pas un problème pour vous et le bien vous plait tellement que vous le voulez à tout prix et dans ce cas, il ne faut pas négocier. Soit vous ne voulez pas faire n’importe quoi, et là, la négociation doit s’engager

Attention toutefois car négocier un bien immobilier est un des exercices les plus difficiles dans l’immobilier. En effet, pour mener à bien votre négociation, vous allez devoir user de toutes vos compétences immobilières et savoir les utiliser à bon escient. Pour rappel, une négociation réussie est l’aboutissement d’un accord sur un prix où ni le vendeur, ni l’acquéreur ne se sentent lésés. Les deux parties doivent même avoir le sentiment d’être gagnantes sans quoi votre négociation sera un échec. Les compétences doivent donc être multiples. Vous devez savoir gérer le timing de la négociation, les émotions du vendeur, vos propres émotions, utiliser des arguments pertinents et savoir les expliquer sans les imposer, montrer votre bonne foi sans pour autant vous faire marcher sur les pieds

Pour vous donner une image, la négociation suit le parcours d’un équilibriste sur son fil : il manque à chaque instant de tomber et gagne s’il arrive à l’autre bout de la corde. La moindre erreur peut donc être fatale !
 
A retenir : A la question, faut-il systématiquement négocier un bien immobilier, la réponse est donc NON. Pour ce faire, vous devez estimer avant tout avec précision le prix du bien convoité, ensuite connaître le montant de la surestimation et enfin, uniquement en cas de survalorisation, commencer à négocier le bien immobilier.
 
NÉGOCIER UN BIEN IMMOBILIER AVEC UN CHASSEUR D'APPART
La négociation des biens trouvés par les chasseurs immobiliers fait partie de leurs attributions. Lorsque nous trouvons un bien pour le compte d’un de nos clients acquéreurs, nous estimons avec précision son prix, nous proposons à nos clients notre stratégie de négociation et nous menons ensuite, pour son compte, la négociation du prix du bien. A titre d’exemple, notre dernière négociation a porté sur un bien dont le prix affiché était de 3 150 000€. Après d’âpres négociations, nous avons fini par obtenir le bien à 2 880 000€ soit un gain de 270 000€ (-8.6% vs le prix affiché). A contrario, nous avons trouvé dernièrement un bien pour un autre client ayant reçu 3 offres au prix. Grâce à notre intervention, nous avons réussi à faire accepter l’offre de notre client au détriment des autres acquéreurs. 
Estimation immobiliere Négociation bien immobilier Négociation en immobilier Négociation immobiliere Négociation immobiliere